Le terroir
 
 

Milieu Naturel

 

Cadre Géogaphique et Historique

Le terme « Costières » trouve son origine dans le nom d'un lieu-dit situé au sud de la commune de Vauvert, « la costières des Marais » (Marcellin 1947).
La vocation viticole des costières est connue depuis le moyen âge ; le vignoble a bénéficié d'une certaine notoriété notamment au XVIIIe siècle, époque où les vins ont été exportés à travers l'Europe par le port de Sète.
 

Climat

Le climat est de type méditerranéen tempéré. La température moyenne annuelle est de 14,7°C. La pluviométrie annuelle moyenne est de l'ordre de 730 mm.
 
Le climat est de type méditerranéen tempéré. La température moyenne annuelle est de 14,7°C. La pluviométrie annuelle moyenne est de l'ordre de 730 mm. Les Températures moyennes mensuelles et les précipitations moyennes mensuelles sont représentées graphiquement sous la forme d'un climogramme.

La somme des températures moyennes supérieures à 10°C pour la période débourrement-maturité soit du 1er avril au 30 septembre est en moyenne de 1760°C, suffisante pour satisfaire les exigences thermiques de la majorité des cépages.
 

Géologie et Géomorphologie

L'époque du Pliocène est caractérisée par une transgression suivie d'une régression de la Méditerranée.
A la fin du pliocène, la mer s'est retirée et a laissé place aux dépôts de type continental, notamment fluviatile, dans la vaste « ria » de la Vallée du Rhône.
La quantité de matériaux charriés par le près-Rhône est énorme et la nappe alluviale recouvre une vaste zone géographique qui s'étend depuis les plateaux Lyonnais, jusqu'à la région de Montpellier.
La Durance a également contribué à la formation de la nappe aluviale sans sa partie méridionale. Cette formation constitue le « cailloutis VILLAFRANCHIEN ».
Notre terroir comprend donc environ 75% de galets inclus dans une matrice sableuse calcaire. Les galets sont formés de grès (quartzitiques), de quartz laiteux et de calcaire avec des proportions plus faibles de granites, gneiss et d'autres grès.
 
 

Pédogenèse des sols fersiallitiques

Les sols fersiallitiques lessivés issus des dépôts fluviaux anciens ont subi une évolution sur une échelle de temps géologique très supérieure à l'échelle de temps habituelle de la pédogénèse. Leur présence est par conséquent limitée aux formations qui ont pu résister à l'érosion et qui ont été protégées d'un recouvrement pendant le Quaternaire.
Phases de la pédogénèse :
Décarbonication de la roche-mère
Altération des éléments cristallins qui deviennent des substrats
Libération de fer
Livixation des autres cation qui amorce une légère acidification du profil.
 

Propriété agronomiques et viticoles des sols

Dans ces alluvions duranciennes, il existe une plus forte proportion de galets « allégés » qui participent à la capacité de rétention et qui peuvent céder de l'eau au cours des périodes très sèches. Dans cette partie du vignoble, le stress hydrique est donc toujours raisonné. Sur les vignes adultes, les symptômes extérieurs de stress hydrique, signes que le stress devient trop important (et qui peu nuire à la qualité du vin), sont très rarement observables.
 
Bien que chimiquement pauvre, en raison des très fortes teneurs en éléments grossiers (galets), ce sol peut satisfaire les besoins de la vigne grâce à la profondeur de l'enracinement.
 

Suivi au vignoble

Deux programmes de suivi au vignoble sont mis en œuvre tout au long de l'année.
Un programme de suivi agronomique par un technicien extérieur :
Conseil à la taille
Conseil au travail des Sols.
Conseil à la conduite des SFE
Un programme lutte raisonnée et un vrai suivi Phytosanitaire :
Mise en place des démarches de suivi phytosanitaire dès le débourrement
Ainsi, dès le mois de mai, les premières sélections sont réalisées. Avec un cahier des charges très précis.
 
NOS COUPS DE COEUR
AOC Costières de Nîmes
Robe de couleur cerise assez soutenue. Nez puissant, mêlant des...
AOC Costières de Nîmes
5.40 €
Belle robe rouge rubis aux reflets violines. Nez intense, mêlant...
AOC Costières de Nîmes - Vignobles de la Vallée du Rhône
6.50 €
Vendanges égrappées. Vinification séparée...